La ministre de l'Environnement a rencontré le bourgmestre d'Aubange


04 mai 2021

La ministre de l’Environnement a rencontré les autorités locales des communes concernées par la présence de broyeurs à métaux hier.

Autour de la table, la ministre de l'Environnement Céline Tellier, des représentants du Service public de Wallonie, notamment du département de la police et des contrôles et plusieurs bourgmestres dont François Kinard, le bourgmestre d’Aubange.
Cette réunion a permis de faire le point sur la surveillance à laquelle sont soumis les broyeurs à métaux actuellement ainsi que sur les contrôles en cours pour vérifier le respect des normes des permis.
Au terme de cette réunion, la ministre a annoncé plusieurs mesures. Elle prévoit d’organiser de nouveaux biomonitoring pour donner le taux de PCB précis aux riverains. Ils permettront aussi de connaître les conséquences réelles sur la santé. Les contrôles de la qualité de l’eau vont être renforcés. Enfin, un soutien va être apporté aux communes afin de mieux informer les citoyens sur la situation et les conséquences possibles sur la santé.

Pour rappel, le broyeur à métaux d'Aubange est actuellement soumis à une sanction. Une information relayée par différents quotidiens francophones. Le broyeur ne respectait pas les normes en vigueur en matière d'émissions de PCB. Son activité est donc actuellement limitée à 493 heures par an. Une sanction prise par le bourgmestre. Il s'agit d'une sanction évolutive. La société Ecore doit rendre de nouvelles analyses toutes les deux semaines à la ville. Selon les résultats, la sanction pourra être adaptée.